Protéger la santé et les droits des femmes et des filles

La crise de la COVID-19 a de graves répercussions sur les individus, les communautés et les économies du monde entier. Néanmoins, tout le monde n’est pas touché de la même manière. Les femmes, qui représentent la grande majorité des agents de santé de première ligne, sont exposées au coronavirus de façon disproportionnée, par exemple.  Partout dans le monde, les chaînes d’approvisionnement sont confrontées à des perturbations qui ont une incidence sur la disponibilité des contraceptifs ; les risques de grossesses non désirées s’en trouvent ainsi démultipliés. La Journée mondiale de la population (11 juillet) attire l'attention sur l'urgence et l'importance des questions de population. 

 

Une clinique de santé sexuelle et reproductive au Viet Nam.
Photo :UNFPA/Doan Bau Chau
Des femmes maliennes participent à une session de sensibilisation sur les mutilations génitales féminines à Bamako, la capitale du Mali. La session était dirigée par l'organisation Sini Sanuma, une ONG locale partenaire de l'UNICEF

L’ONU appelle à protéger la santé et les droits des femmes et des filles, une tâche rendue plus ardue par la Covid-19

11 juillet 2020 — En cette Journée mondiale de la population, célébrée chaque année le 11 juillet, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé à préserver les soins de santé...

Sainte Sophie à Istanbul : l’UNESCO regrette la décision des autorités turques

10 juillet 2020 — La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a déclaré vendredi regretter vivement la décision des autorités turques, prise sans dialogue préalable, de modifier le statut...

La pandémie de Covid-19 montre que la criminalité liée aux espèces sauvages est une menace pour la santé humaine

10 juillet 2020 — Lorsque les animaux sauvages sont victimes de braconnage, abattus et vendus illégalement, le potentiel de transmission de maladies zoonotiques - celles causées par des agents...

Objectifs de développement durable

17 objectifs pour transformer le monde

Les objectifs de développement durable sont un plan d’action pour que tous les pays – pauvres, riches ou à revenus moyens – puissent prospérer en protégeant la planète et vivre en paix. 

Logo de la décennie d'action

Alors qu’il ne reste que 10 ans avant l’échéance de 2030, des efforts audacieux sont fournis à travers le monde pour concrétiser le Programme de développement durable en mobilisant davantage les gouvernements et les entreprises, et en appelant tous les peuples à s’approprier les objectifs mondiaux.

Des enfants tiennent des livres dans les mains

Le Club du livre a pour objectif d’utiliser la lecture comme moyen d’encourager les enfants de 6 à 12 ans à interagir avec les principes des objectifs de développement durable (ODD) au moyen d’une liste de lecture de livres du monde entier en rapport avec chacun des 17 objectifs en question.

ActNow est l’appel international des Nations Unies à l’action de chacun pour le climat. ActNow souligne l’impact qu’une action collective peut avoir à un moment aussi crucial dans l’histoire de notre planète. Plus le nombre de personnes impliquées sera important, plus l’impact sera grand.

 
Objectif 9 : Industrie, innovation et infrastructures

Bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l’innovation

À la une

Actualités, événements et reportages au cœur des activités de l’ONU et celles de ses fonds, programmes ou institutions spécialisées.

Une vendeuse de porc sur un marché à Hung Yen, au nord du Viet Nam.

Prévenir de futures pandémies

Après Ebola, le SRAS, Zika, le VIH/SIDA, la fièvre du Nil occidental, une épidémie de COVID-19 sévit désormais. Ces maladies sont parmi les plus visibles qui ont fait leur apparition au cours des dernières décennies. Bien qu’elles soient apparues dans différentes parties du monde, elles ont une chose en commun : il s’agit de ce que les scientifiques appellent les “zoonoses”, des infections qui se propagent entre les animaux et les humains et dont certaines entraînent la maladie et la mort. Une évaluation scientifique du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) et de l’Institut international de recherche sur l’élevage (ILRI) révèle que si les pays ne prennent pas des mesures draconiennes pour enrayer les contagions zoonotiques, les épidémies mondiales comme celle de COVID-19 deviendront plus fréquentes.

Une femme consulte son téléphone devant un étal de marché et d'épices.

L’inclusion financière numérique au temps de la COVID-19

La pandémie de COVID-19 pourrait changer la donne sur le plan des services financiers numériques. Les ménages à faible revenu et les petites entreprises peuvent grandement bénéficier des percées dans les domaines de l’argent mobile, des services de technologie financière et des opérations bancaires en ligne. Par ailleurs, les services financiers numériques favorisent l’inclusion financière, qui, elle,  peut également stimuler la croissance économique, explique le Fonds monétaire international (FMI)

 

Le Dr Fridtjof Nansen est l'un des navires de recherche marine les plus avancés au niveau technologique qui étudie l'état de nos océans.

Le long voyage de retour

2020 a commencé comme une année normale pour le Dr Fridtjof Nansen, le seul navire de recherche marine à battre pavillon des Nations Unies. Avec un calendrier ambitieux de campagnes d'étude, le navire était censé naviguer le long de l'Afrique de l'Ouest, collectant des données au large des côtes et en haute mer pour ses recherches sur l'état des ressources marines et la santé de nos océans, une mission qu'il mène depuis 1975. La COVID-19 est apparue au beau milieu de la campagne effectuée par 21 scientifiques à bord du navire de recherche marine. Lorsque de nombreuses frontières ont fermé, sept scientifiques du Sénégal, de la Mauritanie et de la Gambie n'ont pas pu rentrer chez eux.

Témoignages du COVID-19

La pandémie de COVID-19 a changé notre monde d'une manière inimaginable. Ces récits brossent un tableau saisissant de son impact sur le monde du travail.

 

Stateless, une nouvelle série de fiction

Netflix diffuse Stateless, une nouvelle série poignante co-créée et produite par l’actrice, réalisatrice et ambassadrice de bonne volonté de l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, Cate Blanchett. 

COVID-19 et Objectifs mondiaux

Comment la pandémie pourrait changer la « feuille de route » de l'humanité et les objectifs de développement durable (ODD). 

Le coût du coronavirus pour le tourisme mondial

Le secteur du tourisme mondial pourrait perdre au moins 1,2 billion de dollars, soit 1,5% du produit intérieur brut (PIB) mondial, selon la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED).

Des médicaments antirétroviraux (ARV)

L’accès aux médicaments contre le VIH est gravement perturbé par la COVID-19

Selon une nouvelle enquête de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), 73 pays ont signalé qu’ils risquaient de connaître des ruptures de stock d’antirétroviraux (ARV) en raison de la pandémie de COVID-19. Vingt-quatre pays ont indiqué que leur stock d’ARV était extrêmement faible ou que l’approvisionnement pour ces médicaments vitaux était perturbé. 

 

Plusieurs drapeaux de pays membres de la Banque mondiale.

Nouvelle classification des pays en fonction de leur revenu : 2020-2021

Les données actualisées relatives à la classification des pays en fonction de leur revenu sont disponibles. La Banque mondiale répartit les économies du monde en quatre groupes : faible revenu, revenu intermédiaire de la tranche inférieure, revenu intermédiaire de la tranche supérieure et revenu élevé. Cette classification est actualisée chaque année le 1er juillet.

 

Dieudonné, 40 ans, avec les effets personnels qu’il a pu emporter en fuyant en hâte son village situé dans le territoire de Djugu, en République démocratique du Congo.

Des violences croissantes contre les déplacés dans l’est de la RDC

Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, est alarmé par le nombre croissant de violentes attaques menées par des groupes armés contre des civils déplacés dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC). Elle demande aux autorités de renforcer la présence policière et des forces armées, avec l’appui de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO) pour améliorer la sécurité et traduire les responsables en justice.

 

Illustration d'un parent et d'un bébé

Soutenir les premiers pas dans la vie des nourrissons

Depuis près de 30 ans, la population de l’Ukraine baisse de manière régulière. Le faible taux de natalité contribue à une crise démographique qui menace le développement social, économique et politique à long terme de ce pays d’Europe de l’Est. En partenariat avec le Bureau des Nations Unies pour les services d'appui aux projets (UNOPS) et l’UNICEF, le gouvernement a mis sur pied un projet pilote afin de fournir aux familles de nourrissons un coffret contenant un ensemble d’articles essentiels pour prendre soin de leur enfant. 

 

Notre action

En vertu des pouvoirs que lui confère sa Charte fondatrice, l'Organisation des Nations Unies peut agir sur les problèmes auxquels l'humanité est confrontée au 21e siècle, notamment :

Organes principaux

Les organes principaux de l’ONU, établis lors sa création en 1945, sont l'Assemblée générale, le Conseil de sécurité, le Conseil économique et social, le Conseil de tutelle, la Cour internationale de Justice et le Secrétariat.

L’Assemblée générale est composée de la totalité des 193 Membres de l’ONU. Elle constitue une instance de négociations multilatérales unique pour l’ensemble des questions internationales. Chaque État Membre y dispose d’une voix.

La Charte des Nations Unies confère au Conseil de sécurité, composé de 15 membres, la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationales. Aux termes de la Charte, tous les États Membres sont tenus d’appliquer les décisions du Conseil.

Placé au cœur du système des Nations Unies, le Conseil économique et social (ECOSOC) promeut les trois dimensions – économique, sociale et environnementale – du développement durable.

Le Conseil de tutelle a été institué par la Charte des Nations Unies pour assurer la surveillance à l’échelon international des territoires sous tutelle et garantir que les mesures appropriées étaient prises pour préparer ces territoires à l’autonomie ou à l’indépendance.

La Cour internationale de Justice (CIJ) est l’organe judiciaire principal de l’Organisation des Nations Unies. Son siège est situé à La Haye, aux Pays-Bas. Elle règle notamment les différends d’ordre juridique qui lui sont soumis par les États.

Le Secrétariat de l’ONU comprend le Secrétaire général, ainsi que des départements et des bureaux ayant chacun des responsabilités et des expertises précises pour assurer au quotidien la cohésion des travaux de l'Organisation.

Pour comprendre

Les changements climatiques sont la question déterminante de notre époque et nous sommes à un moment décisif. Sans action immédiate, il sera beaucoup plus difficile et coûteux de s’adapter aux conséquences futures de ces changements.      

Les femmes et les filles représentent la moitié de la population mondiale et donc la moitié de son potentiel. L’égalité des sexes, en plus d’être un droit humain fondamental, est essentielle à la mise en place de sociétés pacifiques dotées d’un plein potentiel humain et d’un développement durable. 

FR UN Secretary-General António Guterres is greeted on his visit to the Central African Republic

Les taux de pauvreté dans le monde ont certes diminué de moitié depuis 2000, mais dans certaines régions en développement, une personne sur dix vit encore avec moins de 1,90 dollar par jour (le seuil de pauvreté fixé internationalement).

Des fillettes sourient devant l’objectif.

Le 75e anniversaire de l’ONU sera célébré en 2020 par un vaste débat inclusif à l’échelle mondiale. L'objectif est d’atteindre le plus grand nombre de personnes, d’entendre vos espoirs et vos craintes et d’apprendre de vos expériences, mais aussi de susciter vos réflexions et actions. Votre voix compte. Participez à la conversation ! #UN75

Le saviez-vous ?

En tant qu’organisation à la portée universelle, l’ONU est le lieu où se traitent des questions qui transcendent les frontières nationales et qui ne peuvent pas être résolues de manière individuelle par un seul pays.

Multimédia

Contenu vidéo et audio provenant des Nations Unies, de ses agences, fonds et programmes à travers le monde.

Les eaux souterraines constituent une source essentielle d’approvisionnement en eau pour permettre de répondre à la demande croissante causée par les longues périodes de sècheresse dont a souffert la Zambie. Toutefois, les eaux souterraines doivent faire l’objet d’une gestion durable pour préserver les niveaux de la nappe phréatique.

En immersion au Soudan du Sud contre la COVID-19

Découvrez comment les équipes UNICEF agissent pour limiter la transmission du virus et pour protéger les Soudanais.

Une alimentation saine, un monde plus sain

Aujourd'hui, la sous-nutrition, le retard de croissance, le surpoids, l'obésité et les maladies non transmissibles liées au régime alimentaire comme le diabète et le cancer coexistent désormais dans les mêmes pays, communautés, ménages et même individus. C'est ce qu'on appelle le double fardeau de la malnutrition.

Podcast

Une femme yéménite devant la caméra.

Yémen : 20 millions de personnes touchées par l’insécurité alimentaire

La situation humanitaire se détériore à un rythme alarmant au Yémen, poussant les gens au bord du gouffre, a alerté le Programme alimentaire mondial (PAM). Alors que le pays est confronté à une crise sur plusieurs fronts, l’aide alimentaire est la seule chose qui empêche la population yéménite de mourir de faim, nous explique la porte-parole du PAM à Genève, Elisabeth Byrs. Écoutez son témoignage.

Plus de podcasts

L'ONU en images

Découvrez en images l’action de l’Organisation des Nations Unies et celle de ses fonds, programmes et institutions spécialisées

Fresque d'une femme portant un masque
Photo :IOM

Fresque de l'artiste haïtien Hamson Elysee « Assaf », réalisée avec le soutien de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) pour sensibiliser la population aux bons comportements à adopter dans la lutte contre la propagation de la COVID-19. Le virus vient fragiliser encore plus un pays qui même avant la pandémie avait 59 % de sa population vivant dans la pauvreté, 23,8 % dans l'extrême pauvreté et plus de 60 % étant incapable de subvenir aux besoins essentiels. Découvrez les actions mises en place par le PNUE pour faire face à cette nouvelle crise.

Une membre de la Coopérative des agricultrices brodeuses dans les ateliers en train de partager son travail sur WeChat
Photo :FIDA

En Chine, dans la ville de Zhanyi, une coopérative de femmes est en train d’appliquer l'art traditionnel de la broderie à la création de masques afin de lutter contre la propagation de la COVID-19 dans le pays. La coopérative était née d’un partenariat entre le Projet de développement agricole et rural financé par le FIDA et l'Association des femmes du district de Qujing, afin de faire de la broderie une nouvelle source de revenus et d’emploi pour de nombreuses femmes, notamment des femmes yis, une ethnie prise depuis des siècles dans un cycle persistant de pauvreté. Avant la pandémie, la coopérative avait déjà formé plus de 2 800 brodeuses.

Un agent de l'OIM
Photo :OIM

Alors que des milliers d’éleveurs parcourent chaque année les couloirs de transhumance entre la Mauritanie et le Mali pendant la période de soudure, ces derniers – ainsi que plus de 13 000 000 animaux – se retrouvent aujourd’hui bloqués dans les régions frontalières, sans ressources pour nourrir leur bétail, à cause des mesures de restriction liées à la COVID-19. Afin d’éviter une ultérieure propagation du virus, l’OIM a lancé une campagne de sensibilisation touchant les éleveurs – souvent mal informés quant aux gestes de prévention – tout en fournissant des dispositifs de lavage des mains dans les régions où ils sont restés bloqués.

Un entrepôt à Sanaa, au Yémen, faisant partie d’un réseau du PAM dans le pays.
Photo :PAM/Mohammed Awadh

Les niveaux d’infection par le coronavirus augmentent au moment même où les stocks alimentaires sont déjà faibles dans certaines régions du monde. Au Yémen, faisant déjà face à une crise alimentaire sans précédent, l’arrivée du virus pourrait entraîner une famine, qui serait aggravée par d’autres facteurs comme des problèmes d’accès. Le PAM a qualifié ce phénomène de « nouveau visage de la faim », et prévoit une forte augmentation du recours aux transferts en espèces avec une concentration sur les milieux urbains.